paroles d’adhérents

Aurélien Zolli, adhérent à Monnaie09, a écrit cet article sur son blog Terra Eco. S’y trouve aussi le lien vers notre première émission radio, animée par le même Aurélien.

Pyrène, une monnaie locale au service de l’humain

Pour répondre au très bel édito de David Solon, qui appelle à la renaissance suite aux journées tragiques du 7 au 9 janvier et surtout aux marches citoyennes et républicaines de ce week-end, j’ai eu envie de vous parler d’une initiative : la création d’une monnaie locale complémentaire. Une des nombreuses façons de faire du lien et de changer le monde.

Ils sont six. Seulement six, à avoir lancé cette monnaie ariégeoise. Six à avoir réfléchi, théorisé, et surtout pris le risque de l’initiative, de l’exposition aux critiques, au dédain. On leur a dit que c’était un monopoly pour bobo, que ça ne servait à rien. Eux y croyaient et sont allés au bout. En juillet 2014, lors du festival résistances à Foix, ils ont officiellement lancé la monnaie locale, baptisée Pyrène suite à un vote sur leur site internet www.monnaie09.fr.

Partant du constat que seuls 2% des transactions monétaires ont lieu dans l’économie « réelle », c’est à dire entre humains dans le cadre d’un échange d’argent contre bien ou service, ce qui signifie que 98% sont liés à la finance, ils ont eu envie de réagir, de proposer de modifier notre rapport à l’argent, de relocaliser l’économie pour que l’argent circule ici et maintenant. Après avoir lu et écouté Philippe Derudder, grand spécialiste de ces questions (n’hésitez pas à visionner ses conférences sur Internet, celle-là par exemple), ils étaient convaincus que la monnaie locale complémentaire pouvait être une solution, et c’est cette foi qui leur a donné l’énergie de concrétiser cette démarche.

Pour utiliser ces pyrènes, il faut adhérer à l’association Monnaie09, c’est une obligation légale car il est interdit de créer une monnaie, sauf dans un cadre privé. L’adhésion est à prix libre à partir de 5€. On peut ensuite échanger des euros contre des pyrènes, à valeur égale (1€ = 1 Py), et dépenser ses pyrènes chez les prestataires adhérents, qui répondent à certaines critères écologiques, sociaux, locaux ou civiques.

Les euros, pendant ce temps-là, iront bientôt sur un compte de la NEF, une société coopérative de finance solidaire, qui en train de devenir une banque. Ainsi, cet argent sortira du réseau financier malfaisant. La Nef propose des micro-crédits pour des projets également sociaux, écologiques… Bref, cet argent contribuera lui aussi à changer le monde d’une autre manière.

Je les ai rejoints cet automne, et me suis engagé pour faire connaître ce Pyrène. Déjà, en faisant un peu de publicité pour l’initiative autour de moi, auprès de prestataires et d’adhérents potentiels. Ensuite, en animant une émission radio mensuelle sur la radio associative ariégeoise transparence. Vous pouvez écouter la première émission, enregistrée en décembre, sur ce lien : http://www.radio-transparence.org/V2/wordpress/?p=2310. J’y parle même un peu de Terra Eco…

Ils étaient six. Nous sommes déjà des dizaines, en quelques mois à proposer des prestations ou à en bénéficier en pyrènes. En 2015, nous serons de plus en plus nombreux. Il y a pas mal de monnaies locales complémentaires, en France et ailleurs, et si leur implantation met du temps, elles ont un réel impact sur les territoires où elles sont utilisées. On estime que 15% des échanges peuvent avoir lieu avec ces monnaies. C’est beaucoup plus que 2%, n’est-ce pas ?

Ps. : Je pense qu’il existe de nombreuses manières d’avoir un impact sur le monde, de devenir acteur de son existence sociale. La monnaie locale complémentaire en est une, qui ne saurait suffire si elle n’était associée à d’autres initiatives, d’autres changements d’habitudes. Partout, des gens décident de passer à l’acte, que ce soit en marchant ensemble contre l’horreur des actions qui ont été perpétrées en ce début d’année, en s’investissant dans des assos, des mouvements, en se liant à ses voisins… Oui, David Solon, j’en suis sûr, le temps de la renaissance est annoncé, il est même déjà amorcé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>